Opération Ninive : l'évangile atteint les peuples pygmées

836 vues

publié le 26/04/2022 à 11:23


Opération Ninive (Saturer le monde avec l’évangile)
Mission auprès des Pygmées (Avril 2022)
Par le Pasteur Yomsi Maurice +237 675 17 75 54/ +237 697 18 55 98


 

L’évangélisation des Pygmées devrait de plus en plus nous préoccuper. C’est la deuxième fois en cette même année que nous nous y intéressons. Comme dans la plupart des cas, nous avons entendu parler de Càmp Mbungè par un frère missionnaire Carl Hohn. Il faisait allusion à un autre missionnaire américain Nathan Conrod qui y était et devrait se déplacer pour une période d’un an.

Il est donc monté dans notre cœur d’y aller, de voir ce qui y a été fait, et aussi d’apporter notre pierre  à  l’édifice  d’évangélisation  de  ce  lieu.  Notre  finalité  en  réalité  visait  à  découvrir comment aider à combler l’absence de ce grand missionnaire ne serait-ce que pour un petit pouce.

C’est sur place que nous avons connu  que le  nom  Càmp Mbungè n’était pas le nom de la localité, mais d’une petite superficie de terre qui appartient aux missionnaires blancs. Il signifie tout simplement « le camp des étrangers » (en la langue locale).

Le présent rapport de mission présentera la localisation du champ de mission, la population cible, les religions présentes dans ce lieu, l’action missionnaire réalisée, les sujets de prière et les remerciements

I.        Localisation du champ de mission
Nous avons visité deux campements de pygmées situés dans deux départements de la region de  l’Est. Le  premier  campement  se  trouve  dans  le  département  du  Haut-Nyong,  dans l’arrondissement de Dimako. Le village où il se trouve s’appelle Mayos.

Le deuxième campement se trouve dans le département de Kadey, dans l’arrondissement de Bang. Le nom du village est Lóbò.

Bien que dans ces villages se retrouvent aussi les Bakoùm, les Poloa, les Mézimé, les Maka, nous nous sommes concentrés à l’évangélisation des Baka.

 

II.      Notre cible : les Baka
Il existe certainement une grande partie de cette population qui vit uniquement de la cueillette et de la chasse. Les Baka que nous avons rencontré se sont sédentarisés ; ils font des champs, ont des maisons solides. Une nouvelle génération de cette population entend et s’expriment en français.

Toutefois ils sont toujours très encrés dans leurs traditions, et très attachés à leur culture. Les écoles sont fermées. Selon notre avis, c’est à cause de l’inadaptation des programmes scolaires au besoins  vitaux  de  cette  populations  (agriculture,  pêche,  santé  naturelle..)  et  le  rejet de plusieurs  Baka  des  exigences  scolaires  dites  modernes.  Les  autres  raisons  sont d’ordre politique.

C’est une population très sociale. Nous avons dans notre deuxième site été très bien logés.

Nous avons reçu de bons endroits pour nous reposer.

Elle respecte très peu les règles d’hygiène. Cette situation les livre à des maladies dangereuses (nous ne les citerons pas ici).

 

III.     Les religions dans le champ de mission

a.   Les religions missionnaires
A Mayos, une mission de la World Team y travaille depuis 30 ans. Les premiers missionnaires étaient Philippe et Claude. Cependant, c’est depuis 16 ans, avec l’arrivée de Nathan que cette mission a pris un essor important.


Il y fait un travail extraordinaire. Nous y avons trouvé de vrais disciples de Jésus Christ. Le plus  important  est  non  seulement  la  concentration  du  travail  spirituel  aux  disciples,  
mais l’intégration de ces disciples dans la prise des décisions et la réalisation de la vision. Plusieurs de ces disciples ont reçu des postes de responsabilité dans le cadre du plan global 
d’action missionnaire.

Leur mission est intégrale (holistique). C’est grâce à eux que les Baka reçoivent gratuitement les soins de santé à Mayos. Ces disciples se réunissent tous les mercredis et les dimanches pour offrir un culte à Dieu dans le lieu ci-dessous.

 

A Lòbó, les choses sont très différentes. Nous n’y avons trouvé aucun signe d’adoration du vrai Dieu en termes d’églises. Les missionnaires qui y avaient travaillé ont néanmoins laissé un hangar qui nous a servi pour la projection du film le second jour.


b.   Les religions traditionnelles
Les Baka reconnaissent l’existence d’un Être Suprême. Il est le Créateur du ciel et de la terre et de tout se qui s’y trouve. Il s’appelle Komba. A côté de ce Dieu, ils reconnaissent aussi 
l’existence Ejengui (le dieu de la récolte, de la chasse, de la santé...), Mokondi (le dieu qui informe les grand-mères des affaires du village), et Ebwabwa (le dieu du monde des morts). On y pratique aussi la totémisation. Les enfants sont initiés dès leur bas âge par la volonté des 
parents.


IV.     L’action missionnaire

A cette première mission, nous nous sommes concentrés à l’évangélisation de masse par le biais des projections. Nous n’avons pas pu faire l’évangélisation de proximité (port à porte) parce que les populations vont au champ.

A.  Les projections à Mayos
Plusieurs personnes ont assisté aux deux projections qui ont eu lieu à la devanture du Chef du village.

Nous y avons prêché l’évangile. Le retour que nous avons est que plusieurs personnes auraient été touchées par les souffrances que Jésus a subi dans le film au point de pleurer.

B. Les projections à Lòbó
Nous sommes allés à Lòbó étant accompagné des disciples Baka de Mayos. Ils étaient d’ailleurs nos interprètes.  La projection a eu lieu le premier jour dehors,

le second jour à l’intérieur d’une salle construite par les missionnaires.

Plusieurs ont écouté la bonne nouvelle.

Une personne a attiré notre attention avant même la projection du film le premier jour. Son nom est Jean Paul. Après nous avoir posé les questions, il s’est mis (lui-même) à genoux et s’est reconcilié avec Jésus Christ.

V.      Sujet de prière
⮚   Rendons grâce à Dieu pour les transports d’allégresse qu’il nous a accordés
⮚   Rendons grâce à Dieu pour la protection dans ce champ de mission
⮚   Rendons  grâce  à  Dieu  qui  nous  a  accordés  la  grâce  de  tenir  dans  une  
santé relativement bien (plusieurs dans l’équipe sont tombés malades dès leur arrivés)
⮚   Prions que Dieu envoie davantage des ouvriers dans le champ de mission Baka
⮚   Prions  pour  les  missionnaires  de  la  World  Team :  que  Dieu  leur  donne 
davantage des meilleurs approches et outils pour l’expansion de l’évangile à Mayos
⮚   Prions que Dieu nous donne les moyens pour envoyer un missionnaire à Lòbó
⮚   Prions  que  la  bonne  nouvelle  écoutée  par  les  Baka  porte  des  fruits  dans 
 les cœurs.
⮚   Prions pour Jean Paul. Que Dieu l’aide à devenir un disciple accompli
⮚   Prions pour les disciples de Mayos : que Dieu les bâtisse davantage et qu’ils 
deviennent les missionnaires de Dieu auprès de leurs frères Baka.
⮚   Prions  que  Dieu  restaure  la  santé  des  missionnaires  qui  sont  rentrés  
étant malades, particulièrement pour le frère Maurice Yomsi.
⮚   Prions  que  le  Seigneur  nous  accorde  la  grâce  de  concentrer  des  efforts 
missionnaires supplémentaires de divers ordres l’année prochaine et si possible cette année dans 
ces zones
⮚   Prions que Dieu nous bénisse avec un nouveau baffle (enceinte) car celui que nous 
avons est devenu incapable d’atteindre nos objectifs.

VI.     Remerciement
Nous voulons reconnaitre que c’est grâce à votre soutien que nous sommes partis et nous avons pu réaliser ce que nous venons de vous écrire. Nous bénissons le Seigneur le Seigneur pour votre soutien matériel, spirituel, et financier. Notre prochaine mission aura lieu à Makenenè. Nous serons très heureux de vous voir auprès de nous en cette autre mission.

Shalom, votre frère, Yomsi.


Pasteur Yomsi Maurice pour Camfaith





A Lire aussi

Esther Praise en lumière dans un showcase
Opération Ninive à Makenene : salut ou le prix de l'évangile
Un nouveau single vidéo pour Capellia au mois de mai 2022
Anna Teko partage son expérience avec les artistes gospel du Cameroun
H. Colombe renouvelle l'engagement avec "rien ne sera plus pareil"
Thenella offre le concert explosif d'action de grâce
Ecrire un article