Opération ninive à stratégie ouverte à Bafou

941 vues

publié le 15/10/2021 à 08:26


Opération Ninive (Saturer le Monde avec l’Évangile)
Rapport de mission Bafou du 23 au 29 mai 21
Par le Ps. Yomsi Maurice tel : +237 697 551 898/ 675 177 554 ; email : yomsimaurice@yahoo.fr 


 

INTRODUCTION

Béni soit notre Dieu et Sauveur, qui nous accorde la grâce de travailler avec lui pour ramener à la bergerie ses brebis égarées. Que toute la gloire lui revienne dans cette autre mission qu’il a accomplie au travers de nous. I. LA CONNAISSANCE DU VILLAGE
Bafou est située dans la Région de l’Ouest du Cameroun, dans l’Arrondissement de Nkonzim.
L’accès au village n’est pas aussi difficile que certains villages déjà visités. Nous y sommes allés, interpeller par un missionnaire qui y travaille depuis plus de 07 ans sans réel impact dans la communauté. Celle-ci continue ouvertement à résister à l’évangile. Notre équipe était composée de 06 personnes (cinq sur la photo et le photographe)

 

A. La population

Elle est beaucoup plus composée de jeunes. Certains sont inscrits dans les établissements scolaires, d’autres ne sont formés que dans les métiers comme la couture, la mécanique, ou l’agriculture. Jeune comme adulte, la population est hostile à l’évangile.

B. L’économie

Elle est entièrement basée sur l’agriculture à 90%. On y cultive les carottes, les choux, les pommes de terre, le maïs, le haricot, et autres cultures vivrières.
On y voit aussi de petits commerces.

C. La religion

À Bafou Pastoral où nous étions situés, se trouvent trois églises : l’Église Catholique, l’Église Baptiste, et une Église pentecôtiste. Les deux dernières ont moins de 30 membres. Les populations considèrent que l’église est la « sorcellerie du Blanc ».
La religion des ancêtres est la plus pratiquée. Bien que connaissant qu’il existe un Dieu Tout-Puissant, chaque concession a ses dieux à l’entrée et à la fin de la concession. Les sacrifices leur sont offerts pour la garantie de la protection, la fertilité, la guérison, les récoltes… À côté de ces dieux se trouvent les génies, et les ancêtres (représentés par leurs crânes dans une maison un peu plus cachée).

Les populations croient plus aux divinités de leurs terroirs qu’à YHWH. Ceux qui vont à l’église sont peu nombreux. Parmi eux, les syncrétistes n’ont pas de problème. Mais les vrais chrétiens sont virulemment persécutés.

 

II. L’ACTION MISSIONNAIRE A BAFOU

Notre objectif a été de penser aux stratégies évangéliques qui nous permettraient d’entrer aisément en contact avec les populations et de trouver les meilleures approches à même de toucher en profondeur cette population.

A. Les stratégies utilisées à Bafou et leurs impacts sur la mission

Dans le cas de la mission de Bafou, le Seigneur nous a accordé la grâce de mettre sur pied quatre stratégies qui ont vraiment porté des fruits.

1. La stratégie des portes à portes

Cette stratégie nous permettait d’entrer en contact avec les populations. Les connaissant résistants à l’évangile, notre objectif principal n’était pas de prêcher l’évangile. Il fallait allez auprès de la population en étant sensible à leur ouverture ou à leur réaction hostile à l’évangile. Ainsi, la stratégie consistait à :

  • Les inviter à la formation gratuite qui était faite à l’église, avec les intérêts financiers y liés
  • Prendre leurs sujets de prière et prier avec eux
  • Annoncer la bonne nouvelle si possible.

Par la grâce de Dieu, malgré plusieurs résistances, nous avons eu les occasions de prêcher l’évangile.

2. La stratégie des formations

Cette stratégie a été pour nous un grand appât qui a attiré plusieurs personnes. Cinq formations ont été réalisées :

  • La formation à faire le savon liquide

  • La formation à faire le lait de beauté

​​​​​​​

  • La formation à faire la glycérine de carotte

​​​​​​​

3. La stratégie des courts métrages

4. La stratégie des projections de films

Il s’agit des courts métrages de trois à quatre minutes. Nous les faisions juste après la formation. Et tous ceux qui étaient à la formation étaient attentifs. C’était très porteur.

B. Les approches mises sur pied

Pour cette population dont la conscience est orientée vers les relations, nous avons mis sur pied les approches y afférentes.

  • L’approche évangélique indirecte (prêcher en faisant usage des énigmes, les images métaphoriques, les histoires bibliques)
  • L’évangélisation axée sur la solidarité (Jésus le médiateur, Jésus le bon berger, Jésus le réconciliateur)
  • Le modèle d’évangélisation doxologique (qui consiste à peintre Dieu dans toute sa magnificence et à le présenter comme seul digne d’adoration)

​​​​​​​

CONCLUSION

Nous bénissons le Seigneur qui nous a conduits à diversifier nos stratégies d’évangélisation. En effet, nous avons observé que pour vraiment atteindre les populations, nous devons continuer dans la même lancée. La stratégie des formations a été très utile pour attirer les personnes à nos programmes.
Que le Seigneur soit loué pour le succès de cette mission. Plusieurs personnes se sont engagées à Christ parmi lesquels un notable. La suite de l’action dans leurs vies a été laissée entre les mains du pasteur de l’église baptiste qui nous a invités.
Nous louons le Seigneur aussi pour votre soutien matériel, financier, et surtout spirituel. Nous serons très heureux de vous savoir des nôtres lors de notre prochaine mission.





A Lire aussi

Lancement de la 17e édition de l'Opération David : ma louange au Dieu fidèle, source de guérison
Un 13e anniversaire qui mène au sacerdoce pour la Kindgdom Word Church
Opération Ninive : du grenier du Cameroun au grenier de l'évangile
Nuit de louange à Douala au profit des âmes avec Joe Praise du Nigeria
CNC 2021 un rendez-vous des enfants de lumières
L’urgence continuelle de prière pour la nation, la SRC y revient avec ardeur
Ecrire un article