Je ne suis surtout pas CHARLIE, je suis CHRÉTIEN

2511 vues

publié le 16/01/2015 à 11:31


Je ne suis surtout pas CHARLIE, je suis CHRÉTIEN… - Donald SORO
Posté le 12/01/2015 

Depuis le 07 Janvier 2015, le monde est en ébullition face à cette tragédie qu’a subit la France avec la mort de 12 dessinateurs travaillant pour CHARLIE HEBDO. CHARLIE HEBDO  est un journal qui fait principalement dans les caricatures et qui est connu pour ses prises de position antireligieuses. Il avait pour première cible le Christianisme ; mais, depuis quelques moments, cet hebdomadaire avait aussi commencé à s’en prendre à l’Islam en publiant à plusieurs reprises des caricatures du « prophète » Mahomet, ce qui, comme ils ont pu le constater, est nettement plus dangereux.

Après cette tuerie, le monde entier ému, s’est levé afin de dénoncer vigoureusement cet acte qui choque.  Par solidarité à ce qui est estimé être une violation de la liberté d’expression, un slogan a vite émergé et s’est rependu comme une traînée de poudre : « JE SUIS CHARLIE ». En arborant ce slogan pendant les marches et partout ailleurs, plusieurs soutiennent les victimes et la France et s’identifient au journal CHARLIE HEBDO. 

Pouvons-nous en tant que chrétiens, être de la partie ? Pouvons-nous nous aussi dire : JE SUIS CHARLIE ? 

En tant que chrétiens, je pense que pour s’identifier à quelqu’un ou quelque chose, nous devons nous rassurer de savoir que cette personne ou cette chose  glorifie Dieu. 1 Corinthiens 10:31 Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.

CHARLIE HEBDO, comme je l’ai dit plus haut, avait pour cible principale le christianisme. Ce journal aimait bien publier des caricatures provocantes se moquant de Dieu, de Jésus Christ et du Saint Esprit. La majorité de ses images étaient orientées vers le sexe, la perversion, exposant l’homosexualité, la bestialité, la liberté sexuelle en quelque sorte. En provoquant et en choquant, il n’avait aucune crainte de toucher qui que ce soit ou quoi que ce soit. Ce qui a attiré sur eux la colère de beaucoup. 

On parle de la LIBERTÉ d’expression qui a été bafouée, d’injustice et aussi de terrorisme. Ce monde est vraiment paradoxale… il réagit pour des tragédies certes choquantes, mais très minimes par rapport à de plus grandes qui se sont produites et continuent à se produire dans certains pays. La mort de 12 personnes a émue le monde entier, pendant que l’extermination des milliers de personnes dans certains endroits du monde n’a fait ni chaud ni froid à qui que ce soit. Je ne banalise pas ce qui s’est passé au siège de CHARLIE HEBDO, mais je crois que la justice de Dieu doit nous amener à accorder de l’importance au plus petit d’entre nous qui est touché. 
Nous sommes tristes pour ces personnes tuées, pas à cause de la liberté d’expression, mais à cause du fait qu’elles soient mortes sans CHRIST et pour une cause sans intérêt devant Dieu. 1 Timothée 2:4 Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. 

Ayons du discernement, prenons de la hauteur, car ce que nous voyons de nos yeux, n’est pas ce qui se passe réellement. Ce monde à renier Dieu, il est prêt à s’investir pour plusieurs causes, mais pas pour Dieu. Il croit en tout c'est-à-dire : la liberté d'expression, la liberté d'aimer qui on veut, la liberté de se marier, le droit des animaux etc... ; mais il ne croit pas en Dieu. Ne le suivons pas, regardons tout avec le discernement que nous donne le Saint Esprit. Romains 12:2 Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

JE NE SUIS PAS CHARLIE, JE SUIS CHRÉTIEN, JE SUIS FILS DE DIEU ! 


Source : Nycodem.net





A Lire aussi

À la découverte de Nova, plus qu’un talent une vie.
Les artistes professionnels de Douala autour de Zikland sonore
Journée internationale de la musique avec les chantres gospels d’Ebolowa
La caravane Cameroun Jésus Tour enflamme Yaoundé
Jésus, tu es glorieux de Nabiy Athar, déjà dans les bacs
La GBN honore ses auditeurs
Ecrire un article