Daniel Kolenda : au cœur du Cameroun

3651 vues

publié le 09/04/2015 à 14:47


Le  grand ministère d’évangélisation de Reinhard Bonnke qui a pour coutume d’organiser des campagnes d’évangélisation partout dans le monde entier a cette fois choisi de déposer ses valises au Cameroun, précisément dans la ville de Douala,  avec la présence de l’évangéliste Daniel Kolenda. Le stade Omnisport de Bépanda à Douala est la plate forme qui abrite l’événement qui se déroule pendant quatre jours (du 26 au 29 mars) avec deux sessions par jour dont  6h-9h pour la session du matin, et celle du soir à partir de16heures.

La première session a été marqué par la présence de plusieurs autorités de la ville de Douala, entre lesquelles le représentant du gouverneur qui a rassuré la foule et les leaders d’églises dans son discours qu’il a tenu et dans lequel il félicitait l’initiative et adressait à l’évangéliste et toute son équipe les souhaits de bienvenue.

Après la prestation de la grande chorale dans laquelle l’artiste musicienne Ella Sara menait la danse, le pasteur Toubet a introduit l’homme de Dieu Daniel Kolenda, qui a ainsi prit le micro à 18h45, accompagné de son interprète le pasteur Yves Pouth. L’introduction de son message a été faite par  les remerciements adressés à l’endroit du représentant du gouverneur de la ville après lesquels il déclare je cite : « il y a une réponse pour le Cameroun…c’est Jésus ! ». Il va ainsi mener son enseignement en se référant au livre de Romains10v13 qu’il a fait proclamer à la foule.

Après l’enseignement de l’homme de Dieu dont la conclusion était « Dire oui à Jésus c’est dire non au péché ; dire oui à Jésus c’est dire non à l’idolâtrie », il a prié avec ceux qui voulaient effectivement dire « oui » à Jésus et enfin ceux qui avaient divers problèmes.

Pendant la session du soir du second jour, l’homme de Dieu a intitulé son message  « la puissance du sang de Jésus » dans lequel il a montré en illustrant à travers plusieurs historiettes ce que peut représenter l’état de l’homme pécheur et surtout, les conséquences magnifiques que produisent le sang de Jésus.

A la fin comme d’habitude, il a prié pour ceux qui soupiraient après une nouvelle naissance et a fait brûler de nombreux fétiches et gris-gris qu’ont apportés volontiers certaines personnes.

Suivez l'ensemble de ces 04 jours de programme à Douala tels que vus par Camfaith en cliquant sur le lien ci-dessous :


Pour Camfaith,
Stéphane EBONGUE





A Lire aussi

Esther Praise en lumière dans un showcase
Opération Ninive à Makenene : salut ou le prix de l'évangile
Un nouveau single vidéo pour Capellia au mois de mai 2022
Opération Ninive : l'évangile atteint les peuples pygmées
Anna Teko partage son expérience avec les artistes gospel du Cameroun
H. Colombe renouvelle l'engagement avec "rien ne sera plus pareil"
Ecrire un article