A l'unisson, les chantres portent la Nation devant l'Eternel

2369 vues

publié le 04/11/2016 à 16:51


Samedi 29 Octobre 2016, s’est tenu de grands moments d’adoration, de célébrations et de prière à l’Eternel pour sa grâce et sa miséricorde sur notre nation le Cameroun.

Cette cérémonie organisée sous l’impulsion de la catastrophe d’Eséka qui avait causé de nombreux décès huit jours plutôt, était la réponse du FAMUG (Forum des Artistes et Musiciens Gospel du Cameroun) à l’Eternel, selon qu’il est écrit «  Quand les fondements sont renversés, le juste que ferait-il ? » Psaumes 11:3.

Entamée à 10h00 dans l’enceinte de la chapelle Parole de Vie de Pk8 et sous la coordination de Lisette Emmanuelle, la cérémonie s’est poursuivie jusque vers 15h30, soit plus de cinq heures de louanges, prières et adoration sans interruption.

Tout commence avec Nahum, qui prenant le micro, adresse à l’assistance des paroles en signe de bienvenue. A Nahum, succèdera le chantre Antoine Ngwem, qui plongera l’assistance dans les eaux profondes de l’adoration. En enjambant le pas à Antoine, le chantre Kona donnera une parole prophétique d’apaisement.

Plusieurs autres artistes tels les maillons d’une chaîne se donneront le relais, ce sera tour à tour, Thenella, Nahum, Ella Sara, Balo, Dick l’Ephphata, Logtega, Florence Charlesma, Blanche Blessing…

Des moments de prière, il y en aura également, à cet effet, Eric Ndongo conduira l’assistance dans de moments intenses de prière, moments pendant lesquels il aura souligné la confrontation d’Elie avec les faux prophètes de baal, comme pour dire, c’est le moment de se lever avec le modèle de Christ pour confronter tout ce qui est faux.

Le clou de la soirée, sera lorsque brandissant le drapeau du Cameroun, le pasteur Victor Tientcheu se lèvera pour inviter toute l’assistance à executer l’hymne national du Cameroun et à prier par la suite. Ses propos pouvaient se résumer ainsi : « vous avez dit : ‘Seigneur suscite un bon dirigeant, ministre, président, directeur…’ mais le Seigneur dit ‘Qui enverrai-je et qui ira pour nous’, vous devriez plutôt dire ‘Seigneur me voici, envoie moi, utilise moi pour changer les choses, pour être ce bon dirigeant…’ ». Par d’autres propos semblables, il interpella l’assistance à ne pas prendre avec désinvolture les positions de la nation comme étant réservées à une classe de personnalité, mais de comprendre que le Seigneur voudrait les utiliser à ces positions élevées de la nation pour changer.

En clôturant la soirée vers 15h30, Camfaith tendra son micro à deux chantres, BALO et Dick L’ephphata. Leurs propos en exclusivité ci-dessous.

Ci-dessous la vidéo intégrale de la soirée.

La prochaine sortie du FAMUG est prévue en décembre.


Pour Camfaith
Vincent DIDI FANGANG.





A Lire aussi

Un nouveau single vidéo pour Capellia au mois de mai 2022
Opération Ninive : l'évangile atteint les peuples pygmées
Anna Teko partage son expérience avec les artistes gospel du Cameroun
H. Colombe renouvelle l'engagement avec "rien ne sera plus pareil"
Thenella offre le concert explosif d'action de grâce
Pasteur Dorine offre la louange de sa saison
Ecrire un article